2x Échantillons offerts + Livraison gratuite *

Recherche

Le professeur Barritault

Attiré très tôt par la biologie moléculaire, le professeur Barritault entre au CNRS à l’âge de 22 ans et y soutiendra sa thèse de doctorat d’État. Après avoir effectué un séjour postdoctoral à New York, il revient en France et focalise ses recherches sur le vieillissement tissulaire. En 1979, il dépose son premier brevet après la découverte de l’effet des facteurs de croissance FGF sur la réparation des lésions cutanées.

Nommé professeur en 1982 à l’université de Paris-Est Créteil, il y crée le CRRET en 1994, un laboratoire affilié au CNRS qui devient un centre de référence mondiale de recherche sur la régénération tissulaire. Faisant suite à ses travaux avant-gardistes sur les facteurs de croissance, le professeur Barritault invente une technologie basée sur des biomimétiques renforcés d’héparanes sulfates qui se révèlent être une nouvelle classe thérapeutique en médecine régénérative.

Il fondera OTR3, une biotech française ayant pour mission de développer le potentiel de cette technologie dans le but d’aboutir à de réelles innovations médicales permettant d’améliorer la vie des patients.

Le RGNA28, l’actif régénérant exclusif de Projet 28, provient de cette découverte et a été sélectionné pour les applications dermo-cosmétiques en raison de ses propriétés spécifiques.

PROJET 28 POUR LA SCIENCE

Projet 28 s’engage pour la science en reversant une partie de ses bénéfices à la recherche biomédicale afin de contribuer au développement du potentiel de la biotechnologie inventée par le professeur Barritault.

Cette invention ouvre la voie à des nouvelles thérapies pour des pathologies actuellement sans traitement. Entre autres, le développement d’un traitement visant à réduire les séquelles d’un AVC ischémique sélectionné parmi un millier de projets innovants par la Commission Européenne, ou encore le développement d’un traitement pour l’épidermolyse bulleuse, une maladie orpheline touchant les enfants.

Ces nouvelles thérapies nécessitent d'importants moyens financiers pour pouvoir être développées et mises sur le marché. L’objectif de Projet 28 est de développer le potentiel thérapeutique de cette biotechnologie en créant un cercle vertueux de financement.

UN ENGAGEMENT ÉCO-RESPONSABLE

Le laboratoire s’engage à minimiser l’impact environnemental lors de l’approvisionnement de ses ingrédients et de la production de ses emballages.

Ainsi, les cartonnages sont issus de forêts gérées en développement durable, les encres sont propres et certifiées Cradle-2-Cradle. Les flacons en verre et en plastique recyclables sont « airless » afin d’utiliser le moins de conservateurs possibles.

La formulation et le conditionnement de la crème se font exclusivement en France, et nos packs proviennent de pays voisins pour réduire les distances de transport et ainsi minimiser les émissions de gaz à effet de serre.